pokemon stadium

pokemon stadium

 

Pokémon Stadium

Pokémon Stadium est sorti le 30 Avril 1999 au Japon, le 29 Février 2000 aux USA et le 7 avril 2000 en Europe sur la Nintendo 64. Grâce au succès obtenu par les versions Rouge, Bleu et Jaune, les développeurs ont eu l'idée de développer un Pokémon en 3D sur la Nintendo 64. Cependant contrairement à ses prédécesseurs, ce jeu n'est pas une aventure, mais un mode combat amélioré depuis les versions Game Boy, avec une multitude de modes de jeu axés sur les combats.

Le jeu a été vendu avec le "Transfer Pak", un petit objet que l'on met au dos de la manette N64 et dans lequel on met sa cartouche Bleu/Rouge/Jaune pour pouvoir jouer a son jeu sur grand écran et pour transférer ses jolies petites bêtes bien entrainées dans le jeu pour remporter les différents tournois.

Ce jeu a déçu beaucoup de fans, qui espéraient tellement voir leurs Pokémon et leurs dresseurs se mouvoir en trois dimensions et de pouvoir les capturer comme dans les versions GB, ou encore ne serait ce que d'avoir des combats réalistes avec des attaques bien modélisées à la Final Fantasy. Malheureusement ce n'a pas été le cas, seuls les Pokémon et les arènes ont été modélisées en 3D, les attaques étant toujours aussi mal recréées. Mais bon cela n'a pas empêché les fans de combats et de tactique d'apprécier pleinement les modes de combat fournis par le jeu. Ce qui fait que Pokémon Stadium a eu son petit succès, ce qui lui aura notamment valu d'avoir une suite plus tard avec les autres générations de Pokémon.

Petite étude in-game:

 

Gameplay

Le gameplay est, comme vous pouvez l'imaginer, extrêmement simple: on fait combat après combat, sans se servir du stick sauf pour naviguer entre les menus. On commence le combat, on choisit son Pokémon à l'aide des boutons A, B et C, puis on "apprécie" la cinématique de lancer du Pokémon, puis enfin on choisit ses attaques comme dans le jeu GB, et on voit le résultat. Et ainsi de suite... Ainsi le gameplay est minime, on ne fait que des combats, qui ne s'effectue que via le biais des touches C, et qu'on soit tacticien ou pas, on n'a pas a beaucoup réfléchir in-game.

Malgré tout, le jeu offre quand même quelques modes sympa, comme le mode Doduo/Dodrio, qui permet, via un objet appelé "Transfer Pak", de jouer a vos versions GB de Pokémon avec la N64, en profitant en plus d'un mode "Vitesse x2/x3" qui accélère la vitesse du jeu (ce qui est d'ailleurs une excellente chose).

Mais il y'a aussi les Mini-jeux, qui ont disparu avec les versions de Stadium suivantes malheureusement, qui offraient enfin une raison d'avoir créé Stadium pour autre chose que les combats. Ces mini-jeux, tout le monde vous le dira, sont mémorables. Ils consistaient entre autres à faire sauter un Magicarpe en rythme, a taper sur des Taupiqueur, à bouffer le plus de sushis avec Excelangue, et j'en passe. Mais malgré tout, après les fous rires qu'on se tape la première fois, au bout d'un certain moment on finit par s'en lasser.

 

Graphismes

Sur ce point, par contre, c'était plutôt bien réussi. Les 151 Pokémon ont été très bien modélisés en 3D, et combattent dans différentes arènes, là aussi très bien réalisées. Les attaques, par contre, sont toujours aussi fades, par exemple un Lance-Flamme: on voit le Pokémon faire une petite danse avant de lancer ses flammes dans le vide, puis on voit l'adversaire bruler sans avoir touché les flammes. Et je ne parle meme pas des attaques Charge ou Koud'Korne... Mais bon, au moins, elles sont en 3D! C'est clair qu'entre des flammes pixelisées et quelque chose qui ressemble à du vrai feu y'a pas photo... C'est surtout ça qui a fait le succès du jeu niveau graphique, mais bon, c'est dommage de voir les Pokémon se battre à distance là où ils auraient pu faire de vraies attaques qui atteignent leur cible, tel un Brasier dans Final Fantasy...

Mais bon, dans l'ensemble, ceux qui en avaient marre de voir combattre des petits tas de pixels mal faits (je vous rappelle qu'on était à l'époque de Pokémon Rouge et Bleu, XD) peuvent apprécier la beauté de leurs charmantes petites bêtes en trois dimensions. Yahou!

 

Son

Il n'y a pas grand chose a dire sur le son, les musiques sont pour la plupart tirées de la version GB du jeu, en étant bien sur remis dans un Equaliseur correct (je n'ose imaginer le fait d'avoir les musiques GB en plein combat de Stadium XD). Donc pour la plupart, ca sonne bien à l'oreille, on aime bien, sauf si on n'a jamais mis le son dans la version GB et qu'on découvre alors que les musiques étaient nulles, m'enfin c'est assez rare. Par contre, le truc chiant, mais là encore, ca dépend des gouts, c'est que dans les combats, Nintendo a eu la "fabuleuse" idée de mettre un commentateur, comme dans les matchs de foot. Sauf que dans les matchs de foot, on s'en moque un peu du commentateur car on est plongé dans le match à essayer de marquer des buts. Or, dans Pokémon, on ne fait que d'appuyer sur un bouton et d'attendre, ce qui fait qu'on est OBLIGES d'écouter ce commentateur à la noix, qui ne fait que de répéter les mêmes choses à longueur de combat. Et à un moment, on en a marre et on appuie "Mute", et on se prive des musiques par la même occasion (ce qui en soi n'est pas si dramatique, mais bon après c'est trop silencieux dans la maison). Bien heureusement, ce cher commentateur n'apparait plus dans Pokémon Stadium 2, mais il semblerait qu'il revienne dans Pokémon Battle Revolution. Horreur! Bref, mis à part ça, les bruitages ne sont pas super super, pas grand chose à dire dessus.

 

Fun

On ne peut pas dire que ce titre est super novateur. Comme je l'ai dit, le jeu ne consiste essentiellement qu'a combattre, combattre et combattre. Les différents modes de jeu sont:

  • Le Stade:

Surement la partie la plus intéressante du jeu. Quatre coupes sont a gagner dans ce jeu, chacune ayant son propre lot de règles (pas de Pokémon inférieur a un niveau donné, taille du Pokemon limitée, Pokémon sous-évolués uniquement, etc). Le tout est regroupé sous forme de tournoi ayant 4 niveaux de difficulté: PokéBall, SuperBall, HyperBall et MasterBall (je vous laisse deviner a quelle difficulté correspond le mode).

  • Le Chateau:

Un tournoi camouflé en une sorte de semi-rpg. On parcourt une carte et pour chaque destination on combat une liste de dresseurs, suivi du Champion d'Arene, en général assez fort. Là par contre, pas de règles, tous les Pokémon sont autorisés. A l'issue des champions d'arène, on affronte la Ligue, suivi du Rival. Comme c'est novateur!

  • Les Minijeux:

Plusieurs minijeux assez sympathiques dans l'ensemble, mais qui montrent leur limite assez rapidement. Néanmoins ce fut l'une des seules parties mémorables à tous ceux déçus par Stadium. On peut délirer quelques temps avec ces jeux, ce qui en fait un bon point fort :)

  • Location de Pokémon:

Pour ceux n'ayant pas de version Gameboy, ils peuvent emprunter des Pokémon au jeu, chaque Pokémon ayant un set d'attaques aléatoires parmi ce qu'il peut apprendre. L'inconvénient c'est que comme on ne l'a pas entrainé, le Pokémon n'aura pas les mêmes attaques ni les mêmes stats que si on l'avait entrainé soi même, ce qui fait que la plupart du temps, on n'arrive pas à battre ses adversaires à cause justement de ça. Mais bon en mode Battle ça ne coute rien.

  • Mode Free Battle:

Pour combattre contre un ami, et si il a son Transfer Pak il peut même importer ses Pokémon.

  • Console Doduo/Dodrio:

Pour jouer a son jeu Pokémon GB sur grand écran et bénéficier en plus de la vitesse accélérée.

  • Hall of Fame:

Permet de voir les différents trophées gagnés à l'issue des différents mode du jeu.

Donc en gros, combat, combat et mini-jeux... Pas grand chose de bien intéressant. Néanmoins pour les tacticiens ça peut être un excellent passe-temps, le problème c'est qu'à cette époque la Tactique Pokémon n'est pas bien intéressante, ce qui fait que même pour eux l'intérêt est faible.

 

Difficulté

La difficulté de ce jeu dépend fortement de la connaissance en matière Pokémon et de l'entrainement donné a ses Pokémon. Celui qui ne sait pas que le Psy est efficace contre le Combat ou que Abime n'a que 25% de réussite aura peu de chance d'y parvenir. De même celui qui emprunte un Electhor ayant comme attaques "Vol, Piqué, Eclair et Puissance" n'arrivera surement pas a battre un Tortank du jeu ayant "Laser Glace, Brume, Surf et Morsure". En résumé, ca veut dire que les nouveaux en matière de Pokémon et ceux n'ayant pas une version Gameboy l'auront "In the ass". Pour les autres, ils devraient avoir un peu de mal a finir les Master Ball Cups et les Champions d'arène du Château, mais sans plus.

 

Résumé général

En résumé, Pokémon Stadium est ennuyeux et décevant. Pour tous ceux attendant le messie dans cette version 3D ils ont été énormément déçus par le manque de modes et le manque d'originalité du jeu. Pour le seul truc qu'on aurait pu espérer mis a part ça, c'est à dire les graphismes, on se retrouve rebuté a voir des attaques qui ne touchent pas leur cible, aussi bien faites qu'elles puissent être. Néanmoins, les plus fans peuvent trouver leur bonheur dans les différents modes, ainsi qu'un peu de défi, par rapport à l'intelligence artificielle des dresseurs des jeux Gameboy proche de zéro. Mais pour toute autre personne, ce jeu est ennuyeux et fade. C'est dommage, quand on voit des bombes comme Final Fantasy VII ou Chrono Cross, on pense vraiment que Nintendo se fout de nous... Heureusement que leur stratégie a été révisée après avec Pokémon Colosseum, mais bon c'est pas encore ca.

Les plus

  • Combats entièrement en 3D.
  • Pokémon et arènes bien modélisés
  • Transfert de Pokémon pour plus de fun entre amis et plus de défis.
  • Mini-jeux assez sympa

Les moins

  • Des combats, des combats, des combats... rien d'autre
  • Un présentateur donnant envie de casser sa télé
  • Des combats vraiment ennuyeux et l'impossibilité de couper les animations longues durant les combats.

4 votes. Moyenne 2.75 sur 5.

Commentaires (1)

1. yagoubi (site web) 29/09/2010

[i][/i]

Ajouter un commentaire

 

                     

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site